JIXClock

De Wiki LOGre
Aller à : navigation, rechercher

Projet JIXClock

Réalisé par Jérôme et l'aide de beaucoup d'autres (a427, Colin, Dia38...).

Réexploré par fma38.

But

Recréer l'horloge TIX Clock en palliant à ses nombreux défauts: LEDs moches et peu fiables, perd l'heure dès qu'on la débranche, prévue pour fonctionner uniquement sur secteur américain (utilisation du 60 Hz), réglage de l'heure cryptique...

JIXClock9.jpg

Fonctionnalités implémentées

  • LEDs multicouleurs RGB pilotables séparéments (R, G, B pilotées sur 10 bits)
  • RTC à quartz avec alimentation de secours par supercondensateur 1F
  • Alimentation standard sur 5V par alimentation à découpage externe
  • Réglage de l'heure similaire à la plupart des réglages de montres ou réveils
  • Port mini-USB pour faire les mises à jour du logiciel interne
  • Différents modes d'affichage: une couleur par chiffre, multicouleurs, secondes, arc-en-ciel, mode "torche de jardin", etc.

Fonctionnalités envisagées mais non implémentés

  • Radio-pilotage par DCF77: essais avec module Conrad peu concluants chez moi, peu de place libre dans le boîtier d'origine
  • Micro pour faire varier l'affichage en fonction de la musique
  • Capteur d'ambiance pour ajuster automatiquement la luminosité des LEDs

Détails

L'horloge est implémentée autour d'un module Arduino Nano (ATMega 328) avec puce FTDI intégrée (au verso) pour programmation directe en USB. Le microcontrôleur pilote ensuite une chaîne de TLC5940 qui sont capables de commander chacune des 81 LEDs de l'horloge (R, G, B) en PWM 10-bit, sans multiplexage (ce qui fait que la consommation peut grimper à 2A environ si on allume tout en même temps). L'absence de multiplexage est bourrine (beaucoup de complexité au niveau des pistes, nombre de TLC) mais évite tout scintillement. La partie horloge est assurée par une RTC DS1302 chargeant/déchargeant un supercondensateur 1F.

Le circuit imprimé est prévu pour rentrer dans une TIXClock originale (emplacement des boutons, prise alimentation, LEDs au même endroit).

Possibilités d'extension

Il reste environ 14 Ko en mémoire code du ATMega pour coder de nouveaux modes. Côté hardware, le circuit imprimé est bien plein, mais les broches analog et quelques broches digitales sont libres pour rajouter des modules externes.

Simulateur expérimental

Il existe un simulateur de JIXClock, qui permet de programmer de nouveaux modes sans nécessairement en avoir une sous la main. Ce simulateur utilise la bibliothèque SDL et est conçu pour être multi-plateforme. Il reste quelques patches pour le faire tourner sous MinGW... (notamment pour le Makefile)

Sources

  • Site principal: http://github.com/jecor/JIXClock
    • Source du schématique
    • Source du PCB (double face)
    • Source de la boîte (pour découpeuse laser)
    • Logiciel embarqué JIXos
    • Simulateur expérimental JIXSDK
  • Firmware alternatif JIXoo: http://github.com/fma38/JIXoo
    • Réécrit en "objet"
    • Modes différents (avec utilisation d'un autre espace colorimétrique)
    • Meilleure gestion de la luminosité

Photos