GObotPRO

De Wiki LOGre
Aller à : navigation, rechercher


Projet réalisé par fma38.

Suspendu

Présentation

Le but est de réaliser une petite tête panoramique manuelle et/ou automatique pour caméra GoPro, dédiée au panoramique sphérique sur 360x180°.

Design

Version 1

Cette première version utilise, pour la rotation yaw, un module de rotation à base de butée à aiguilles que j'avais prototypé il y a quelques temps (dans ce but, justement). La butée utilisée est une 2035 que j'avais en stock.

La rotation pitch, elle, est purement imprimée, afin de rester en place lors des prises de vue.

À noter que le roulement utilisée sous la tête de la vis de l'axe yaw n'est pas fait pour reprendre des charges axiales, et peut se flinguer assez rapidement (celui de ce premier proto a déjà des points durs).


Gobotpro v1 img1.png Gobotpro v1 img2.png Gobotpro v1 img3.jpg


Les fichiers OpenScad et STL sont disponibles sur Thingiverse.

Ce proto permet déjà de faire des panos partiels ou complets, mais le bras pitch étant trop large, il masque une partie de l'image si la Gopro est utilisée en position paysage ou lorsque elle est penchée en avant. Une sphère complète peut se faire avec 8 photos : 4@30° + 4@-30° environ. On peut peut-être la réaliser avec seulement 4 images, genre 3@120°/-30° + zenith ; je n'ai pas testé.

On trouve dans le commerce une tête panoramique imprimée en 3D, au prix de 129€. La Gopro est inclinée sur son axe roll (autour de l'objectif) ce qui permet de prendre une sphère complète avec seulement 6 photos. Mais c'est limite, et les logiciels d'assemblage peuvent en baver un peu. Pour une prise de vue manuelle, cela peut-être intéressant ; la future version motorisée que je compte faire peut se contenter de 8 photos, vu qu'elles seront faites automatiquement.

Version 1.9

Une solution intéressante pour la future motorisation de la tête serait de n'utiliser qu'un seul moteur pour les 2 axes. En effet, pour réaliser une sphère complète, l'axe pitch ne prend que 2 positions : -30° et +30° (à ajuster). L'idée est de faire un système oscillant lié à la rotation yaw, qui serait alors le seul axe motorisé (on peut aussi motoriser l'axe picth, qui entraine alors l'axe yaw).

Cette version 1.9 est le prototypage d'un tel système sur la version 1 déjà imprimée, avant de réaliser la version 2.

Une première solution envisagée est de faire la transmission par ficelle ; l'avantage est de pouvoir renvoyer le mouvement à 90° sans éléments complexes. Le proto utilisera une simple petite cornière métallique placée en bas du bras vertical pour éviter que la corde n'entaille le plastique ; en limant la cornière en arrondi, on devrait limiter l'usure rapide de la corde. La version définitive, si le système est validé, utilisera des petites poulies pour améliorer le guidage.

Un ou deux tours morts sur chaque roue devrait permettre un bon entrainement. La tension sera assurée par un système de glissière sur laquelle sera fixée la petite roue.


Gobotpro v1.9 1.png Gobotpro v1.9 2.png

Version 2

Le but de la version 2 est d'optimiser les rotations en vue de motoriser la tête ; les 2 axes utilisent des butées à aiguilles. Le roulement sous la vis est remplacé par une butée à billes.

version provisoire

Documentation

Gopro Hero Bus

La Gopro dispose d'un connecteur à l'arrière, sur lequel ont retrouve tout un tas de signaux intéressants. Le problème est que suivant les séries, et, au sein d'une même série, suivant la version du firmware, l'utilisation et le comportement de ces signaux peut changer. Et, bien sûr, aucune documentation officielle de la part du constructeur...

On trouve sur le net un PCB permettant d'exploiter de manière très simple ces signaux.

Gopro bus pinout Gopro breakout PCB

Activation de la vidéo

Le signal video n'est pas activé par défaut sur le bus ; pour ça, il faut faire croire à la Gopro que l'on a branché le BacPac écran. Cela se fait en connectant une EEPROM I²C (via les pins 28 et 29). Lorsque la Gopro boote, elle va, entre autre, lire la valeur stockée à l'adresse 0 de cette EEPROM. La valeur 9 lui indique que l'écran est branché. Cette EEPROM peut se souder directement sur le PCB ci-dessus, qui dispose d'une emprinte dédiée et déjà routée vers les bons signaux du connecteur.

Liens