Remplacement de matrice DMD

De Wiki LOGre
Révision de 23 mai 2019 à 11:22 par Fma38 (discuter | contributions) (Conclusion)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Par Fred.

Présentation

Il y a quelques semaines, mon beau-père m'a demandé si je pouvais jeter un oeil sur son projecteur DLP Dell qui présentait de nombreux pixels défectueux (blancs). Le réparateur auquel il s'est adressé lui a dit qu'il ne réparait pas ça.

Après enquête, il s'avère que c'est la matrice DMD qui est HS. Ce défaut, assez courant sur les projos entrée de gamme, semble dû d'une part à des puces TI un peu merdeuses, mais aussi à une mauvaise dissipation thermique (mise en oeuvre au niveau du projo, donc).

J'ai trouvé des sites qui expliquent comment remplacer la matrice (petit puce grande comme un demi processeur, avec le même genre de support). Il existe en fait peu de modèles : comme c'est TI qui les fabriquent, on les retrouve dans plein de projos. Et ça ne coûte que 80€ en chine.

Démontage

La puce DMD se trouve au cul du bloc optique, juste devant un dissipateur.

Pour l'atteindre, il faut donc démonter le projo. C'est plus ou moins complexe suivant les modèles, et requière généralement d'ôter la carte électronique principale. Dans le cas présent, je n'ai pas eu de soucis particulier, c'est même bien moins pénible que de désosser un PC portable par exemple.

Le but de cette page n'est pas de faire un tuto pas-à-pas, qui ne serait valable que pour ce projecteur, mais juste de montrer les grandes étapes.


  • on enlève les vis de la carrosserie en plastique et on vire les gros morceaux. Ici, l'avant, l'arrière (après avoir dévissé les sub-D), et le dessus. Attention, il peut y avoir des nappes connectées.

20190509 170643.jpg 20190509 170653.jpg


  • on démonte ensuite la tôle de protection :

20190509 171149.jpg


  • on enlève la carte électronique. Il peut y avoir des connecteurs sur le dessous, et la carte support de matrice est généralement enfichée dans cette carte, donc faut y aller mollo en tirant verticalement :

20190509 172043.jpg


  • puis la seconde tôle :

20190509 172127.jpg


  • et on dévisse le dissipateur + carte support DMD. On voit bien les pixels nazes !

20190509 173327.jpg 20190509 173120.jpg


  • la puce DMD s'enlève comme un processeur (1/2 tour de la vis de blocage)

20190509 173710.jpg


  • retirer délicatement le vieux pad thermique du dissipateur, sans rayer celui-ci (éviter le cutter, c'est de l'alu) :

20190520 172055.jpg


Une fois la puce démontée, on vérifie la référence au cul de celle-ci, et on commande une puce compatible.

Remontage

Une fois la puce DMD de remplacement arrivée de chine (ce qui prend 15 jours), on attaque le remontage.

On commence par remettre la puce DMD sur son support (attention de ne pas foutres les doigts dessus, ou, pire, un coup de tournevis !). Il y a généralement un pad thermique fourni avec, pour remplacer l'ancien.

Ensuite on remonte l'ensemble carte DMD + dissipateur sur le bloc optique, puis tout le reste, dans l'ordre inverse du démontage. Bien enficher la carte électronique sur la petite carte support de matrice, et ne pas oublier de nappes (surtout celles du dessous).


Plus de pixels blancs !

20190520 175615.jpg

(les rayures de couleur sont dues à l'appareil photo).

Conclusion

Vu la facilité de l'opération, il ne faut donc pas hésiter à tenter un remplacement de la matrice, on ne risque que 80€ ;o) Bien sûr, si le projo ne vaut que 150€, on peut se poser la question, mais à partir de 300€, ça vaut le coup.

Et puis c'est fun !

Liens

  • puce DMD de rechange - ce vendeur est très bien, car il emballe la puce très proprement dans un grand carton : aucun risque de la recevoir avec les pattes tordues !